Le BIA par l' ACPV 

 

 

 

 

 

Le mensuel de l' Aéroclub du Pays de vannes 

 

 

 

 

 

Merci d'utiliser une tablette ou un ordinateur pour visualiser le contenu de cette page ou de vous mettre en mode tableau pour les devices compatibles !

Merci de votre compréhension...

ACPV News 

N°8 décembre 2020  

Monthly news 

OUF, ON REVOLE ! 

 

"Liberté, liberté chérie... " 

 

 

Le dernier décret sur la pandémie, nous permet (heureusement) de voler au titre de l'article autorisant les déplacements dans un rayon de 20 kilomètres du domicile pour une durée maximale de 3 heures. 

Comme en mai, ce début de déconfinement sera supervisé, pour ce qui concerne la sécurité des vols, par notre chef-pilote, Eric CORVAISIER. 

Soyez responsables et n'hésitez pas à le contacter, même si vous êtes dans le cadre des 2 mois entre deux vols, il est peut être intéressant de vous réentraîner avant de reprendre un avion seul. 

Quoiqu'il en soit, les mesures barrières continuent de s'appliquer, ainsi que les mesures de désinfection. 

Souhaitons que ce mois de décembre soit propice aux vols. Le mois d'octobre avait été bon, novembre, n'en parlons pas,  que les dieux de la météo nous entendent pour cette fin d'année... 

Dans un premier temps, les vols doivent se faire uniquement en local pour répondre aux exigences du décret, nous devrions en savoir plus vers le 15 décembre.... 

Bons vols à tous et n'hésitez pas à faire des heures, on ne sait à quelle sauce on sera mangé demain ! 

____________    ACPV News ____________ 

____________    ACPV Pub ____________ 

ACPV News, édité par l'aéroclub du Pays de vannes - Directeur de la publication PEG 

Rejoindre le site

IMPORTANT 

 

Nous vous rappellons que le bureau a décidé une baisse significative de la cotisation tenant compte de nos pérides d'inactivité, cette baisse n'est valable que pour les réinscriptions faites pour le 31 décembre au plus tard !... 

Attention à vos licences, certains d'entre-vous ont profité des mesures de la DGAC concernant leur prorogation au titre du Covid. Cette mesure affecte la date de référence pour la revalidation (sont pris en compte uniquement les vols 2020). 

Rapprochez-vous des instructeurs pour en savoir plus.... 

________  ACPV Histoires de pilotes _____________________ ACPV Histoires de pilotes  _____________ 

________  ACPV histoires de pilotes ____________ ACPV histoires de pilotes  __________ 

LECTEURS 

 

Vous aussi racontez-nous votre histoire ! 

Nous la publierons de façon anonyme si vous le souhaitez ... 

Envoyez votre récit à : webmaster@acpvannes.fr  

A consommer avec modération

Histoire d'un lâché

C’est après 4 tours de piste en double commande que Jean m'annonce le lâché !
« La prochaine fois » dis-je
Non, non maintenant répond-il
OK, allons-y alors
Il me donne ses derniers conseils :
- Attention l'avion va être plus léger, il va monter plus vite, il va descendre moins vite
- Il va être plus facile à piloter, tu prends la base plus loin
- Tu restes calme, décontracte, pas de précipitation, tu vas voir tout va être OK
Et sur ce, Jean descend, ferme la verrière, je la condamne, il lève le pouce et je roule sur le taxiway.
Alignement piste en herbe, je respire 3 ou 4 fois très profondément pour calmer le rythme cardiaque et oxygéner le cerveau (comme avant les montées sur le ring à l'époque des compétitions de boxe française).
Wow,  je suis seul à bord…
Pleins gaz progressivement…et c’est irrémédiablement parti, pied droit, garder l'avion dans l'axe de la piste. 20 m, manche en avant doucement, l'avion prendre la vitesse sur le train principal (avion à train classique avec roulette de queue), garder l’axe ! Doucement sur le palonnier. Pour le moment tout va bien, de plus j'aime le décollage en temps normal. 60 à 70 km/h… décollage je tire doucement sur le manche, l'avion quitte le sol - un peu de manche en avant pour garder le palier jusqu’ à la vitesse de 110 km/h pied - à gauche, pile 110 km/h, je tire doucement sur le manche, l'avion grimpe plus vite que d'habitude, je calme l’effet en réduisant de 2200 tours à 2100.
450 pieds au-dessus du silo (notre repère) -  sécurité virage et à gauche au cap 330 manche + palonnier dosés…. Impression étrange que d'être seul !
Je vérifie toutes les données instrumentales - je parle à voix haute ! Je me corrige, ces vérifs constantes sont habituelles, en revanche ma voix comble l'absence de Jean - ça me conforte dans mon jugement technique du déplacement de la machine dans l'espace.
Tout est OK ! Je reste étonnamment froid et lucide… 700 pieds, cap 330 - manche en avant - vol à plat - la vitesse augmente - vérification de l'assiette - baisse du régime moteur à 2000 tours.
Tout va bien ! Sécurité virage – OK - Je vire - manche + palonnier progressifs - cap 240 - la ferme en repère - vent arrière…. Vérification de la vitesse, la bille, l'altitude, les tours, etc… 
Personne en l'air, tout est calme ! Je distingue Jean en bas avec un groupe de pilote ULM.
Je répète les gestes tant revus, je suis calme – heureux - mais pas euphorique ! Je me souviens des conseils de Jean, tu es plus léger donc tu vas être plus long… Allonge la vent arrière avant le 3e virage, j'y pense !... Je rallonge le circuit, je passe le bois à ma gauche (d'habitude on tourne avant).
Sécurité virage et je vire vers la gauche cap 150 - réchauffe carbu…. Là, le rythme cardiaque reprend des tours, c'est l'instant fort - vérité – obligatoire, je vais devoir me poser et ramener la machine sans casse… Je pense surtout à l'appareil à car je sais ce que je suis capable de faire et de ce fait, rien ne peut m'arriver physiquement parlant…. Mais pour l'avion, tellement de paramètres vont entrer en jeu !
Je calme l'ambiance en respirant plusieurs fois profondément comme à mon habitude.
Je me concentre sur les instruments - 45 degrés axe de la piste – Je réduis à fond - un peu de pied à gauche pour corriger - c'est OK ! - Sécurité 180 degrés – RAS .
Je commence à descendre – attention, Marc, contrôle la vitesse - je parle à haute voix – 130, 120, 110… C'est bon, on reste !  Sécurité virage - OK - je plonge à gauche – vitesse - j'approche - je choisi la position en crabe (Jean vient de me l'apprendre à cause du vent traversier) - après on verra - garder l'assiette - l'instant quelque peu délicat approche, il me semble être un peu court…. Quelques tours moteur, je coupe ! et position que j'essaie de garder stable, le sol approche progressivement - quelques mètres - attention à l'arrondi !..  Un peu de pied droit - lève le nez Marc - un peu trop - je touche le sol - petit rebond - réglage palonnier - doucement - manche léger vers l'arrière - je stabilise l'avion - je me pose – ouf, réussi… C'est pas trop mal. Attention, pas de déconcentration au roulage … C'est pas fini !
Palonnier souple – OK - perte de vitesse rapide - je tourne à droite vers le taxiway.
Je reviens vers le groupe de pilotes - 6 à 7 minutes de vol en solo - l'expérience est de taille…
Pas mal, dit Jean - il critique positif comme d'habitude. Tu as rebondi… mais il y a du vent !
Tu refais un tour ? Non je suis fatigué, c'est suffisant pour aujourd'hui - il remonte – on rentre - on discute du vol.
Je suis heureux de ce lâché -  je réalise que tous ces gestes répétés de nombreuses fois sont devenus chronologiquement automatiques.
L'instructeur le sait quand il lâche un élève. Il existe encore plein de parasites, évidemment, mais aucune erreur ne pourrait mettre en jeu la vie de l'élève. Après réflexion, je suis étonné de ce professionnalisme ce qui nous est inculqué un peu malgré nous, mais qui est en fait, représentatif de l'extrême rigueur du milieu nouveau pour moi, qui est l'aviation !...

Mécanique 

 

Beau travail de Fred qui a profité de cette période pour améliorer l'état de nos avions.  

Bravo à lui !...